Ils sont très forts !

Staff Benda Bilili renouvelle la rumba congolaise avec un son inouï.

Au premier abord, la musique de Staff Benda Bilili ressemble à celle des orchestres qui perpétuent les formes congolaises de la rumba. Pourtant, celui-ci ne sonne pas comme les autres. Les percussions sont mates, la basse est épaisse, et les guitares, plus moelleuses qu’à l’ordinaire. Surtout, l’auditeur de Très très fort est captivé par des mélodies et des contrepoints venus de très loin dans l’aigu, en étranges sons longs ou en accents incisifs. Ils sont produits par le satongué , inventé par le plus…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.