Dossier : Chute du Mur : 20 ans après

Le retour de la contradiction

La naissance de l’altermondialisme, à la fin des années 1990, marque la reconstitution d’un pôle de contradiction planétaire au néolibéralisme.

«C’est le renouveau de l’imaginaire !» , s’extasiait le philosophe Patrick Viveret en 2001, alors que le premier Forum social mondial (FSM), tenu à Porto Alegre (Brésil), laissait les participants un peu abasourdis, avec le sentiment de vivre un moment historique. Ce que l’on nommera le mouvement altermondialiste, en gestation depuis quelques années, venait de se donner un projet, en décrétant qu’« un autre monde est possible ». La chute du Mur, en dissolvant l’opposition idéologique patentée au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.