Bonus, paradis fiscaux : agir ici et maintenant

Thomas Coutrot  • 27 août 2009 abonné·es

Les dirigeants des banques américaines et britanniques se dépêchent de rembourser les fonds avancés par l’État pour recommencer à se verser des rémunérations faramineuses. En mars dernier, 700 cadres de Merryl Lynch se versaient 4 milliards de dollars alors même que la banque déclarait 27 milliards de pertes pour 2008. Malgré des pertes de 20 milliards de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes