De quels droits ?/Joachim Gatti contre la BAC de Montreuil

Le 8 juillet, à Montreuil, lors d’une manifestation de soutien à des squatteurs expulsés le matin, Joachim Gatti prenait un tir de Flash-Ball en pleine tête et perdait un œil. Deux jours plus tard, la machine d’État ajustait la réalité pour légitimer le tir. « Un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui occupait, avec d’autres personnes, un squat évacué mercredi à Montreuil, a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes » , écrivait l’AFP. La victime était donc…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.