Le dynamisme du Bénin

Denis Constant-Martin  • 27 août 2009
Partager :

Le petit Bénin est musicalement un des pays les plus riches d’Afrique. Derrière la figure de proue que constitue Angélique Kidjo, d’innombrables chanteurs et orchestres produisent des musiques qui commencent seulement d’être internationalement reconnues. L’un des groupes phares de la musique moderne béninoise est le Tout Puissant Poly-Rythmo, créé en 1966 et relancé récemment après quelques difficultés. Comme la plupart des ensembles béninois, sa musique est basée sur un entrelacs de figures rythmiques extrêmement complexes, auquel contribuent non seulement les percussions mais aussi les guitares et les vents. Ceux-ci, tranchants ou moelleux selon les cas, donnent au son orchestral une opulence que l’on rencontre rarement ailleurs. Puisant au fonds des musiques religieuses, recyclant des sons venus de Cuba, du Brésil ou de Jamaïque, adaptant les innovations nigérianes, le Poly-Rythmo demeure un des orchestres les plus dynamiques d’Afrique de l’Ouest. Il constituera le clou de l’ouverture du festival Jazz à La Villette.

Poly-Rythmo, 1er septembre, 21 h, Grande Halle, La Villette, 01 44 84 44 84, .
Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don