« Un Prophète » de Jacques Audiard : Un homme en liberté

Avec « Un prophète », Jacques Audiard forge
le destin d’un héros
qui trouve sa voie en prison. Avec deux grands comédiens, Tahar Rahim
et Niels Arestrup.

Au début, Malik El Djebena n’est rien ; à la fin, il est un héros. Un prophète est le plus archétypal des récits d’initiation. Originellement dénué de tout, sinon de ses potentialités, Malik, incarcéré en centrale alors qu’il est juste majeur, sortira quelques années plus tard avec le pouvoir, l’argent, le savoir et le respect. À ce degré de transformation et de « réussite », on peut dire que le cinquième long métrage de Jacques Audiard est un conte, ou un « film de genre » , un « western » , selon les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.