« Un Prophète » de Jacques Audiard : Un homme en liberté

Avec « Un prophète », Jacques Audiard forge
le destin d’un héros
qui trouve sa voie en prison. Avec deux grands comédiens, Tahar Rahim
et Niels Arestrup.

Christophe Kantcheff  • 27 août 2009 abonné·es

Au début, Malik El Djebena n’est rien ; à la fin, il est un héros. Un prophète est le plus archétypal des récits d’initiation. Originellement dénué de tout, sinon de ses potentialités, Malik, incarcéré en centrale alors qu’il est juste majeur, sortira quelques années plus tard avec le pouvoir, l’argent, le savoir et le respect. À ce degré de transformation et de « réussite », on peut dire que le cinquième long métrage de Jacques Audiard est un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes