« Une finance carbone serait désastreuse pour la planète »

Alors que l’université d’été d’Attac vient de s’achever à Arles, Jean-Marie Harribey, son coprésident, explique que des alternatives au néolibéralisme sont possibles face la crise et à ses dégâts écologiques.

Thierry Brun  • 27 août 2009 abonné·es
« Une finance carbone  serait désastreuse pour la planète »

Politis : L’université d’été d’Attac s’est interrogée cette année sur le dépassement du capitalisme, alors que le gouvernement mise sur un redémarrage de celui-ci, avec ses polémiques comme les bonus aux traders. Quel a été le ton de l’université par rapport à cette situation ?

Jean-Marie Harribey : Cette interrogation sur le dépassement du capitalisme vient

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes