Dossier : Le parti communiste à la croisée des chemins

Le « pôle de radicalité »

Les Communistes unitaires plaident dans et hors du parti pour le regroupement d’une gauche antilibérale.

Ils ont déjà une longue histoire. Héritiers lointains des Refondateurs 1 de 1989 – dont les chefs de file étaient Charles Fiterman, Anicet Le Pors et Guy Hermier –, les Communistes unitaires ont connu plusieurs métamorphoses depuis le début de la décennie 2000. Les Refondateurs de l’époque ont peu à peu reçu le renfort de la plupart des courants critiques du PC, dont des personnalités comme Pierre Zarka, ancien directeur de l’Humanité et transfuge de l’orthodoxie. Autour de l’historien Roger Martelli, à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.