Résurgence de l’effroi

Avec « Des hommes », Laurent Mauvignier raconte l’inaltérable effet destructeur de la guerre d’Algérie sur ceux qui l’ont vécue.

Christophe Kantcheff  • 3 septembre 2009 abonné·es

Depuis ses premiers livres, Laurent Mauvignier travaille sur la parole retenue, contenue, celle qui hante, corrode, incapable d’atteindre l’autre, ou grosse de désillusions et de malentendus. Il n’est donc pas étonnant que l’auteur de Dans la foule [^2] se soit attelé à la guerre d’Algérie, ou plus exactement à ce que les appelés ont vécu là-bas et n’ont pas su ou pu raconter à leur retour, à ceux qui de toute façon n’auraient pas supporté leur récit.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes