Un dispositif officiel de harcèlement

Dans cet extrait de l’ouvrage « Douce France », dirigé par Olivier Le Cour Grandmaison, Marc Bernardot détaille
et analyse le procédé
de la rafle.

La rafle peut servir à mettre « hors d’état de nuire » tout un groupe, présenté comme étant en surnombre ou menaçant, mais peut aussi être un moyen d’arrêter quelques individus spécialement recherchés pris en même temps que la masse, ou encore viser à perturber le fonctionnement habituel d’une communauté. Elle ne peut, sauf exception, se faire sur un territoire étendu et concerner une population dispersée. La concentration spatiale du groupe ciblé est décisive pour l’application de cette technique de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents