Des rapports sans rapport avec la réalité

Pour se donner bonne conscience, les entreprises commandent des audits d’évaluation de la souffrance au travail. Des outils coûteux et dépourvus de la moindre efficacité.

Pauline Graulle  • 8 octobre 2009 abonné·es

«Si vous voulez enterrer un sujet, créez une commission », disait Clemenceau. Les directions d’entreprise l’ont bien compris. Après chaque « vague » de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes