Le droit de produire

Un rassemblement à Paris a commémoré les 25 ans de lutte du Mouvement des sans-terre du Brésil.

Fanny Derrien  • 8 octobre 2009 abonné·es

Au Brésil, 4,8 millions de familles paysannes sont « sans terre ». «  Après le Paraguay, c’est le pays où la concentration des terres est la plus importante » , affirme Andreia Borges, membre de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes