« Le régime iranien veut entamer des négociations »

Chercheur associé à l’Iris, Thierry Coville analyse l’attitude de l’Occident face à l’Iran. Il déplore une vision simpliste conduisant à une peur irrationnelle. L’historien Shlomo Sand dénonce le rôle de boutefeu du gouvernement israélien.

Marie Gagne  • 8 octobre 2009 abonné·es
« Le régime iranien veut entamer des négociations »

Politis : Quels enseignements tirez-vous des discussions du 1er octobre à Genève entre les représentants du régime iranien et le groupe des Six [les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU, plus l'Allemagne] ?

Thierry Coville / On peut retenir trois points de cette rencontre. D’une part, l’Iran a accepté la visite par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de la deuxième usine d’enrichissement d’uranium, visite prévue d’ici à deux semaines. D’autre part, le gouvernement accepte le principe d’uranium enrichi à l’étranger et utilisé en Iran. De plus,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Iran : Qui veut la guerre ?
Temps de lecture : 6 minutes