L’utopie d’un capitalisme éthique

Nicolas Guilhot  • 29 octobre 2009 abonné·es

« Nous en étions arrivés à un point où la question était : quelle est la prochaine étape ? Payer les emprunteurs pour qu’ils souscrivent des prêts ? » C’est ainsi que David Sambol, le président de Countrywide Financial, leader américain des crédits hypothécaires, décrit

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Le don, un marché qui rapporte
Temps de lecture : 3 minutes