Universités : la course aux fonds

Au nom de « l’autonomie », les établissements font appel au mécénat d’entreprises ou de particuliers. Non sans conséquences sur la diffusion des savoirs.

Eva Delattre  • 29 octobre 2009 abonné·es

Et une de plus ! Fin septembre, l’université de Perpignan inaugurait sa fondation, à la suite des universités de Lyon, Marseille ou Strasbourg. Depuis le vote de la loi Pécresse sur l’autonomie des universités, et pour faire face à l’insuffisance des budgets alloués par l’État, elles sont aujourd’hui une douzaine à expérimenter ce qu’il en coûte de devenir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Le don, un marché qui rapporte
Temps de lecture : 4 minutes