Ce n’était rien qu’un peu de soupe…

Chaque soir, plusieurs centaines de personnes patientent devant le cimetière du Père-Lachaise,
à Paris. Toutes partagent le même besoin : recevoir une aide alimentaire. Reportage.

Antoine Vezin  et  Laurence Texier  • 26 novembre 2009 abonné·es
Ce n’était rien qu’un peu de soupe…

Les derniers touristes quittent les allées du Père-Lachaise. D’autres visiteurs investissent les abords du célèbre cimetière de l’Est parisien. Ils viennent pour la distribution alimentaire organisée par Cœur de Paris, association gérée par le Centre d’action sociale de la ville de Paris (CASVP). Un millier de repas sont distribués chaque soir au 21, boulevard de Ménilmontant, sous les inscriptions latines ornant les grilles du Père-Lachaise. Sur la place en arc de cercle, dès 18 h 30, patientent des personnes de tout âge, en groupe, en famille ou seules. Objet : avaler une soupe chaude ou emporter de quoi

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 6 minutes