De quels droits ?/Sale temps pour les militants

Dans un texte publié le 12 novembre, le Collectif liberté, égalité, justice (Clej) 1 s’élève contre une répression de la contestation de plus en plus palpable. Pour Mathieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature et membre du collectif, « ce n’est pas nouveau, mais c’est une tendance lourde et inquiétante ». En deux ans, les tentatives pour museler toute forme de critique et de refus d’une société qui s’éloigne des fondamentaux démocratiques se sont multipliées. Les interpellations…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.