Polémiques

Pour atteindre l’intensité sonore qui la placera au-dessus du tumulte ambiant, une information doit de nos jours être propulsée par ce carburant puissant et bon marché : la polémique. S’il y a querelle, controverse ou scandale, l’affaire est dans le sac. Et peu importe la valeur intrinsèque de l’événement. Cette semaine, la plus jolie polémique, celle qui a masqué la misère du monde pendant au moins quarante-huit heures, et absorbé une bonne moitié de nos journaux télévisés, c’est évidemment l’affaire de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents