Un scrutin contestable

Le mode retenu pour élire les conseillers territoriaux n’est bon ni pour la parité ni pour le pluralisme. Mais favorise l’UMP.

Lena Bjurström  • 19 novembre 2009 abonné·es

Les futurs conseillers territoriaux seraient élus pour 80 % d’entre eux au scrutin majoritaire uninominal à un tour dans le cadre de cantons redécoupés, et pour les 20 % restants à la proportionnelle sur scrutins de liste départementaux. Ce mode de scrutin

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La contre-révolution Sarkozy
Temps de lecture : 3 minutes