Une ombre menaçante

Le 6 décembre, Evo Morales devrait être reconduit à la tête du pays. Sauf coup de force.

Claude-Marie Vadrot  • 12 novembre 2009 abonné·es
Une ombre menaçante

Ouverte le 5 octobre, la campagne électorale devrait se terminer victorieusement le 6 décembre pour le premier président indien de Bolivie, élu une première fois il y a trois ans. Il devrait être réélu confortablement pour un mandat de cinq ans. Parce que la politique de nationalisation est jusqu’à présent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 3 minutes