Le prof est aveugle, et alors ?

Professeur de sciences économiques et sociales, Yann Fiévet s’insurge contre l’absence de statut des assistants d’éducation, qui permettent aux enseignants et élèves handicapés de travailler comme tout le monde.

Ingrid Merckx  • 10 décembre 2009 abonné·es
Le prof est aveugle, et alors ?

Pour Linda. C’est pour cette élève qu’il accepte de parler de lui. Yann Fiévet, prof de sciences économiques et sociales, non-voyant, n’est pas du genre à se raconter. « Les gens qui se déversent, je ne supporte pas. En même temps, il faut que les gens comme moi montrent qu’ils sont à la hauteur. Les textes stipulent que les handicapés doivent être intégrés, mais les moyens ne suivent pas. Je me suis dit que les choses n’avançaient pas, qu’elles devaient changer ! » Et le changement se résume en deux points : un assistant pour Linda, un statut pour les assistants (voir encadré). Sur ses engagements, Yann est intarissable : quinze ans de chroniques mensuelles critiquant le néolibéralisme au Peuple breton, la présidence

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 8 minutes