Les déçus du régime

Coup d’envoi Sarkozy a donc donné le coup d’envoi officiel de la campagne des régionales en venant lui-même mouiller la chemise devant deux mille cadres de l’UMP. L’événement avait lieu à Aubervilliers, dans cette banlieue (encore) populaire où le Petit Père des riches ne se risque guère, si ce n’est entouré d’amis sûrs et d’une garde prétorienne caparaçonnée. Sa présence active devant le conseil national du parti majoritaire indiquait clairement comme est fictive la notion de « Président de tous les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents