Réforme de la garde à vue

Politis  • 10 décembre 2009
Partager :

Pas question d’attendre la réforme de la procédure pénale : porte-parole de 21 000 avocats, le bâtonnier de Paris a lancé, le 7 décembre à Paris, un appel pour dénoncer les conditions de la garde à vue en France. Il faut qu’ « aucun interrogatoire en garde à vue ne puisse se faire en l’absence d’un avocat, si le gardé à vue le demande » , a déclaré Me Christian Charrière-Bournazel, dans le cadre d’un colloque sur le thème « Police-justice : contrôle ou connivence ? ». La garde à vue devrait rester une privation de liberté strictement exceptionnelle, a-t-il défendu en appelant l’ancien garde des Sceaux, Robert Badinter, à appuyer son combat. Puis il a ajouté : « Toute la stratégie de la garde à vue consiste à malmener le corps. » 579 000 gardes à vue auraient été effectuées en 2008, soit une hausse de 54 % par rapport à 2000.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don