Sécurité : Hortefeux jongle avec les chiffres

La baisse de la délinquance annoncée par le ministre de l’Intérieur est un reflet tronqué de la réalité, destiné à justifier la politique répressive du gouvernement.

Ces derniers temps, il est beaucoup question de la sécurité dans le discours gouvernemental. Encore plus que d’habitude. Allez savoir pourquoi ! La proximité des régionales peut-être. Et quand on parle de sécurité, on parle chiffres. Au ministère de l’Intérieur, on se préoccupe beaucoup du rapport mensuel de l’Observatoire national de la délinquance (OND), qui dresse un bilan statistique et fait des recommandations. Tous les mois depuis sa nomination à l’Intérieur, Brice Hortefeux se fend donc d’un petit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Résister

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.