Évadés fiscaux : rétablir les faits

Vincent Drezet  • 7 janvier 2010 abonné·es

Il y a de quoi être révolté devant « l’affaire HSBC » (cette affaire de données transmises à la France par un ancien employé de la banque établie en Suisse) et la tentative de mystification de l’opinion organisée par les « puissances de l’argent » qui fustigent l’utilisation de ces données par la France dans le cadre du contrôle fiscal.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes