Sanction levée

Politis  • 28 janvier 2010
Partager :

Gilles Lehmann, instituteur « désobéisseur » de Haute-Vienne, avait été suspendu de ses fonctions par son inspection académique le 18 janvier pour avoir refusé les nouvelles modalités d’évaluation en CM2 (épreuves inadaptées, mode de correction binaire, risque de mise en concurrence des écoles, etc.). La suspension, totalement disproportionnée, avait provoqué une levée de bouclier dans le monde de l’enseignement. Le site du groupe de Pédagogie institutionnelle de la Gironde (PIG) demandait notamment à « Luc Chatel d’intervenir pour que cesse cette chasse grotesque aux enseignants désobéisseurs, qui ont par ailleurs le soutien de la principale fédération de parents d’élèves. » Reçu par l’inspecteur d’académie le 22 janvier, Gilles Lehmann est ressorti blanchi et réintégré.

Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don