Aider les faucheurs fauchés

Politis  • 25 février 2010
Partager :

Alors que le tribunal correctionnel de Chartres avait prononcé la relaxe pour les 58 faucheurs d’OGM poursuivis en juin 2008, la cour d’appel de Versailles a rendu le mois dernier « un jugement incompréhensible et inacceptable » , selon la Confédération paysanne-Limousin : trois mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende pour 54 faucheurs. Le tribunal de Chartres avait pourtant reconnu le bien-fondé de l’action des faucheurs en soulignant « l’état de nécessité » face au « danger imminent » que constituait l’essai OGM. Ce revirement est « d’autant plus illégitime à un moment où les incertitudes sur les dangers liés à la présence d’OGM dans les champs sont de plus en plus fortes » , rappelle la Conf. Pour aider les condamnés à payer leur amende de 1 000 euros, un appel à soutien est lancé.

Chèques à l’ordre du comité de soutien des faucheurs corréziens : Confédération paysanne-19, 2, rue de la Bride, 19000 Tulle.
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don