Avis partagés

On connaît le mot de Tristan Bernard invitant un ami à venir voir sa pièce : « Venez armé, l’endroit est désert ! » Humoriste de moindre réputation, Éric Besson aurait pu avertir pareillement les participants à son fameux débat sur l’identité nationale. Les sous-préfectures n’ont pas fait le plein, c’est le moins que l’on puisse dire ! Tout le monde ou presque s’accordera à reconnaître que cette opération a été un énorme fiasco. Pour preuve : le gouvernement a finalement transformé en séminaire à huis clos…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.