La concurrence menace les réseaux régionaux

La libéralisation et les carences de la SNCF risquent d’inciter les régions à passer contrat avec des opérateurs privés, y compris routiers, comme le réclame l’Europe.

Clémentine Cirillo-Allahsa  • 25 février 2010 abonné·es

Usagers qui tempêtent car les trains n’arrivent pas, cheminots en grève… Les présidents de région sont pris entre deux feux. En Paca, où les agents SNCF débrayent depuis des mois pour protester contre le manque de moyens et les suppressions de postes – 1 404 au budget 2010 de la SNCF, 3 713 selon les syndicats –, l’UMP accuse les grévistes d’être responsables des 4 000 trains

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes