Quelle police pour demain ?

Le syndicat SUD Intérieur* plaide pour un service public de sécurité sous tutelle du ministère
de la Justice et contrôlé par des instances indépendantes.

Politis  • 4 février 2010 abonné·es

Politis a tenté d’esquisser ce que pourrait être la police de demain (n° 1086). Or, depuis les années 1980 (avec une accélération après le 11 septembre 2001), le chemin pris par les gouvernements successifs, y compris ceux classés à gauche, va dans un tout autre sens que celui évoqué par les auteurs du dossier. Révision générale des politiques publiques, obsession du ­chiffre, perte d’acquis sociaux, répression syndicale, baisse des effectifs… Les salariés du ministère

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 5 minutes