Après la patate : la vigne, la tomate…

En autorisant une nouvelle pomme de terre transgénique, l’Europe cède à la pression des multinationales et prépare le terrain à une vingtaine de variétés de plantes modifiées.

Claude-Marie Vadrot  • 11 mars 2010 abonné·es

Prenant de vitesse de nombreux gouvernements, la Commission européenne, à l’initiative personnelle de son président, José Manuel Barroso, a autorisé le groupe allemand BASF à lancer la culture d’une pomme de terre transgénique nommée Amflora. Ce tubercule attendait son homologation depuis quatorze ans. Il n’est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 3 minutes