Comme ça tombe bien…

Un campement de 300 Roms de la région parisienne a été démantelé dans des conditions suspectes.

Xavier Frison  • 18 mars 2010 abonné·es

L’affaire est pour le moins étrange. Le lundi 8 mars dans l’après-midi, un terrain de Massy (Essonne) abritant près de 300 Roms subit une violente agression. Une trentaine

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes