La décentralisation est en panne

Faut-il souhaiter que le pouvoir des régions soit renforcé ? Existe-t-il une réponse de gauche à cette question ? Au moins,
le débat doit-il être relancé.

Denis Sieffert  • 18 mars 2010 abonné·es

On ne refera pas l’histoire. C’est ainsi : la France est un pays centralisé. Il n’est qu’à contempler une carte pour constater que tout part de Paris et tout y ramène. La capitale est le centre d’une communication en étoile, aussi bien pour les routes que pour les chemins de fer. Et les Français entretiennent avec l’idée même de décentralisation une relation de méfiance. L’histoire de cette méfiance s’enracine évidemment dans la Révolution. Même le « père » des départements, le Normand Jacques-Guillaume Thouret, lançait à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Deuxième tour : et maintenant le KO ?
Temps de lecture : 6 minutes