Le vrai-faux casier d’Ali Soumaré

La campagne des régionales vient d’atteindre le degré zéro de la politique, avec la cabale contre Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val-d’Oise, initiée par Francis Delattre, shérif de Franconville, et son collègue Sébastien Meurant (Saint-Leu-la-Forêt). La méthode est élégante : désigner à la vindicte populaire ce « délinquant multirécidiviste chevronné » indigne de représenter la République, en balançant à la presse son prétendu « casier », lourd de cinq condamnations. Bien leur aurait pris de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents