Dossier : RESF, un contre-pouvoir

Les mots pour le dire

Difficile de brosser le portrait de RESF, ensemble atypique d’individus et d’organisations. Autant considérer ce qui le définit du point de vue de ses militants, en quelques termes clés.

ÉCOLE L’école est le berceau du réseau, de la maternelle à l’université (1). Cas de figure le plus fréquent : un professeur comprend que les parents d’un élève sont sans papiers et dans une situation d’urgence. En contactant RESF, il entre dans le réseau. On lui donne le numéro d’un référent dans son établissement ou on lui propose de jouer ce rôle. On lui confie alors une sorte de « kit RESF » comprenant un numéro de téléphone spécifique, une liste de contacts et des documents, dont le Guide pratique et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents