Medupi mégascandale charbonnier

Politis  • 25 mars 2010
Partager :

C’est une énorme bataille contre la mégacentrale à charbon de Medupi, dans la province sud-africaine du Limpopo. Plus de 160 organisations sud-africaines et internationales se liguent pour entraver la construction d’une unité gigantesque de 4 800 MW, la plus puissante au monde, l’équivalent de 5 réacteurs nucléaires et de 5 % des émissions françaises… Des décennies de problèmes respiratoires alentour, 40 nouvelles mines à creuser, pour une énergie essentiellement bradée à des industriels étrangers aux activités très polluantes et destinées à l’exportation, quand les tarifs de l’électricité vont augmenter pour les Sud-Africains !

En France, pas de problème : la Coface, l’organisme français de couverture des risques financiers à l’exportation, s’apprête à garantir (via la BNP et la Société générale) le contrat qu’Alstom a décroché pour des équipements de Medupi, dénoncent les Amis de la Terre. Mais la décision clé appartient à la Banque mondiale, dont l’électricien sud-africain Eskom attend 3,75 milliards d’euros de prêt pour Medupi. Vote brûlant, repoussé à début avril.

Écologie
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don