Parutions

Politis  • 18 mars 2010 abonné·es

Écrits féministes, de Christine de Pizan à Simone de Beauvoir

Anthologie présentée par Nicole Pellegrin, Flammarion, « Champs Classiques », 254 p., 9 euros.

« Le féminisme est pensée et action. » C’est par cette phrase que Nicole Pellegrin, historienne et chargée de recherches honoraire au CNRS, commence sa passionnante introduction à cette anthologie des grands textes du féminisme, depuis Christine de Pizan (qui milita – au XIVe siècle ! – pour que les femmes aient droit à l’éducation) jusqu’à Simone de Beauvoir. À l’heure où l’on s’apprête à célébrer les quarante ans du Mouvement de libération des femmes, ce recueil montre la force (et l’actualité) de la pensée féministe en retraçant plus de six siècles d’écrits pour les droits des femmes, en particulier la lutte, âpre et longue, pour le droit de vote. Les grandes lignes de la vie de chaque auteure sont présentées succinctement par Nicole Pellegrin avant le texte en lui-même. On lira notamment le savoureux extrait du troisième tome de l’autobiographie de Simone de Beauvoir, l a Force des choses, où la philosophe rappelle les effarantes réactions des critiques (masculins !) provoquées par la parution du Deuxième Sexe (1949)…

Le Diable en France
Le Juif Süss

Lion Feuchtwanger, Belfond, 310 p. et 520 p., 20,50 euros et 19 euros.

Paru à l’apogée de Weimar, en 1925, le Juif Süss livrait une fresque foisonnante et baroque, un tableau de l’Allemagne du XVIIIe siècle à travers l’odyssée d’un personnage fascinant, conseiller financier du Wurtemberg. On sait que la propagande nazie, en 1940, en pervertit le sens, avec une adaptation au cinéma violemment antisémite, dans un film réalisé par Veit Harlan, sous la houlette de Goebbels. Mais, bien avant le film, dès 1933, Lion Feuchtwanger (1884-1958) était déchu de sa nationalité par Hitler. Réfugié en France, à Sanary-sur-Mer, il sera interné en 1940 par le régime de Vichy, au camp des Milles, près d’Aix-en-Provence. Il parviendra à s’en évader puis à gagner les États-Unis, aidé, comme beaucoup d’autres, par Varian Fry. C’est donc en Californie qu’il rédige le Diable en France (1942), récit autobiographique retraçant son internement. Un récit à la fois intime et collectif, désignant l’effondrement de l’Allemagne et l’amour déçu pour une terre d’asile muée en prison. Un ouvrage d’une actualité brûlante, que les éditions Belfond rééditent aujourd’hui, comme le Juif Süss.

Les Années 70, un âge d’or des luttes ?

Lilian Mathieu, Ed. Textuel, « Petite Encyclopédie critique », 144 p., 9,90 euros.

Inaugurant (avec trois autres titres) une nouvelle collection chez Textuel, dirigée par Philippe Corcuff
et lui-même
– la « Petite Encyclopédie critique », qui rappellera à certains la légendaire « Petite Collection Maspero » –, le sociologue Lilian Mathieu revient sur cette décennie 1970 qui a laissé le souvenir d’une effervescence de contestations tous azimuts, depuis les mouvements sociaux classiques jusqu’aux revendications des femmes, des prisonniers ou des homosexuels.
Mais ce petit livre se veut aussi un essai historique où l’auteur propose une réflexion sur la richesse des luttes de cette époque avec l’objectif clairement énoncé de mieux comprendre ce qu’elles peuvent apporter à celles du présent. Longue vie en tout cas à cette collection, qui a le mérite d’annoncer la couleur : rouge vif !

Idées
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…

« Le RN prospère sur la crise d’identité nationale qui frappe la France depuis 40 ans »
Entretien 16 juillet 2024 abonné·es

« Le RN prospère sur la crise d’identité nationale qui frappe la France depuis 40 ans »

La Ve République est tombée dans une impasse politique. Gilles Richard, historien des droites du XXe siècle, esquisse la possibilité d’un rapprochement entre les droites néolibérales et européistes au Parlement. Et redoute qu’Emmanuel Macron n’active l’article 16 de la Constitution.
Par Tristan Dereuddre
Contre la haine en cravate
Histoire 16 juillet 2024 abonné·es

Contre la haine en cravate

L’actualité française et internationale nous rappelle tout l’intérêt de l’enquête de l’historien Mark Bray sur l’antifascisme de 1945 jusqu’à nos jours, des deux côtés de l’Atlantique.
Par Olivier Doubre
Le pluralisme des médias, cible de l’extrême droite
Médias 11 juillet 2024

Le pluralisme des médias, cible de l’extrême droite

Spécialiste en sciences de la communication, François Jost montre le danger pour la démocratie de la concentration des médias entre des grands groupes privés. Et dénonce comment les médias Bolloré contournent leur obligation légale de pluralisme des opinions.
Par Olivier Doubre
Laissez les personnes non-blanches faire de la politique !
Chronique 11 juillet 2024

Laissez les personnes non-blanches faire de la politique !

Kaoutar Harchi souligne la place centrale des militants des quartiers populaires au sein de la gauche, dont certains ont pu accéder aux bancs de l’Assemblée nationale. Et qui laissent espérer pour ce pays un autre avenir que celui qui semblait, le 7 juillet, scellé.
Par Kaoutar Harchi