Pour qu’Israël se conforme au droit

Dans cette lettre ouverte à François Fillon et à Michèle Alliot-Marie, Jean-Guy Greilsamer explique les raisons de son engagement dans des actions pacifiques de boycott des produits d’Israël.

Monsieur le Premier ministre, Madame la ministre de la Justice, Avant d’aborder l’objet de cette lettre, je me présente par quelques détails dont vous comprendrez plus loin la signification. Je suis né en 1946 et suis juif. Ma famille, comme la plupart des familles juives, a subi de lourdes pertes pendant la guerre. De nombreux parents, que je n’ai donc jamais connus, ont disparu en camp de concentration : ma grand-mère maternelle, des oncles, des tantes et des cousins. Mon enfance a baigné dans une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents