Tempête : bétonnage mortel

L’urbanisation en zones inondables est largement responsable du nombre important de morts.

La tempête Xynthia laisse la France abasourdie. C’est en Vendée et en Charente-maritime que l’on déplore le plus de victimes, pour la plupart noyées par les flots qui ont franchi ou brisé des digues en pleine nuit. De nombreuses victimes ont été bloquées dans des maisons ne disposant pas d’un étage où l’on puisse se réfugier. Difficile de n’incriminer que les « aléas naturels ». En effet, les prévisions météo étaient justes, et les départements les plus exposés avaient été mis en « alerte rouge » plusieurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents