Des moyens pour l’insertion, vite !

Dans l’une des dernières rues populaires du centre-ville de Grenoble, une association fait face aux incivilités d’une poignée de jeunes et à une baisse de subventions qui handicape le travail des éducateurs dans le quartier.

En bordure du centre-ville de Grenoble, au cœur du quartier populaire de l’Alma, cosmopolite et animé, siège l’Observatoire des discriminations et des territoires interculturels (ODTI), une résidence sociale pour des travailleurs immigrés. Elle accueille 200 personnes par an dans ses 86 logements. Depuis trois ans et demi, et la rénovation complète de l’immeuble, une poignée de jeunes, la vingtaine passée, ont élu domicile dans le bâtiment et multiplient les actes d’incivilité : bris de vitre, départs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents