Fendre le bouclier

Denis Sieffert  • 8 avril 2010 abonné·es

En ces temps de crise, il est réconfortant d’apprendre que certains de nos concitoyens vont recevoir de l’État la rondelette somme de 376 000 euros. Cela en juste retour du trop-plein d’impôts payé pour 2009. Et tant pis pour les grincheux – il en existe toujours ! – qui protestent que cet acte d’indéniable générosité gouvernementale ne s’adresse pas à la France entière. Mais, puisque sélection il y a, qui seront donc les bénéficiaires ? Vont-ils être désignés par le hasard des paris sportifs en ligne, que nos députés s’apprêtaient mardi à libéraliser – au nom de la libre concurrence européenne ? Ou bien seront-ils choisis parmi les forçats de la production, champions du fameux « travailler plus pour gagner plus » appelé à remplacer « Liberté, Égalité, Fraternité » au frontispice de nos monuments

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes