Dossier : Rencontre avec Akhenaton

L’adieu américain aux fossiles

Aux États-Unis, dans le Vermont, l’agglomération de Montpelier a rejoint le réseau des villes en transition pour se préparer à la « grande descente » de l’après-pétrole.

Dans beaucoup d’endroits, on l’aurait regardé avec curiosité, voire avec méfiance. Richard Czaplinski, retraité de 68 ans qui en fait à peine 50, mène ce qu’il appelle « une vie simple » : tout ce qu’il consomme est produit dans son jardin et sa serre ; son eau provient d’un puits au fond de sa propriété ; sa maison, qu’il a fabriquée lui-même, est chauffée à l’énergie solaire et au bois provenant de la dense forêt qui entoure son habitation. En hiver, il stocke sa production de pommes de terre, d’oignons…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Dîtes 33 !

Avec Politis accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.