L’Aube se lève contre le nucléaire

Dans l’Aube, Michel Guéritte s’oppose à la création d’un centre de stockage de déchets radioactifs. Il affronte un procès pour outrages qui vise surtout à intimider la résistance qui s’est organisée.

« Je ne suis pas assez idiot pour menacer des élus en de tels termes ! » , s’exclame Michel Guéritte. Mercredi 7 avril, le militant antinucléaire « couillu » – comme il se définit – et professionnel de la communication avait à répondre d’une plainte pour outrages, faux et menaces de mort. Les requérants : deux maires de l’Aube, Joëlle Pesme (Pars-lès-Chavanges) et Jean-Louis Caillet (Auxon), dont les communes sont candidates à l’accueil du futur centre de stockage de déchets nucléaires « faible activité,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.