Les armes, question explosive

Les négociations autour du traité de non-prolifération s’ouvrent le 3 mai à New York dans un contexte international tendu.

Après un début de printemps fécond en rencontres bilatérales et régionales sur le thème du nucléaire, l’heure est aux grandes retrouvailles. Comme tous les cinq ans, les 190 pays signataires du traité de non-prolifération nucléaire (TNP) se réunissent du 3 au 28 mai au siège de l’ONU, à New York, pour réexaminer un traité aux fondations vacillantes. Entré en vigueur en 1970, le TNP distingue les cinq premières puissances à s’être dotées de l’arme atomique (États-Unis, Russie, Grande-Bretagne, France,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents