Une santé de moins en moins publique

Les 26 agences régionales de santé ont été lancées le 1er avril. Objectif inavoué : l’ouverture au marché.

Thierry Brun  • 8 avril 2010 abonné·es

Lancées officiellement le 1er avril, les 26 agences régionales de santé (ARS), clé de voûte de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST), dite loi Bachelot, sont l’objet d’un mouvement de contestation sur leur véritable rôle. « Très peu d’informations filtrent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes