Voile intégral

Politis  • 29 avril 2010
Partager :

Foin des conclusions de la mission d’information sur la pratique du port
du voile intégral, qui préconisait l’ouverture d’un débat. Idem pour celles
du Conseil d’État, jugeant contestable une loi d’interdiction générale sur le voile intégral dans l’espace public. Nicolas Sarkozy a annoncé, le 21 avril, qu’un projet de loi serait présenté en Conseil des ministres « courant mai ». Deux jours plus tard, survenait une polémique autour
d’une femme arrêtée au volant, entièrement voilée, et de son compagnon, soupçonné de polygamie et de fraude
à la Caisse d’allocations familiales.
Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, s’est pressé d’annoncer que cet homme, passible d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende, pourrait être également destitué de sa nationalité française. Or, selon l’article 25 du code civil, il faut posséder une double nationalité pour être déchu de la française, et avoir commis un crime ou un délit terroriste ou portant atteinte à la nation. Ou comment l’on glisse du voile
à l’intégrisme puis au terrorisme.
Très opportunément.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don