Zappez l’écran noir du sécuritaire

Une semaine va, l’autre pas. L’écran sécuritaire nous encercle, masquant les échecs et reculades de la tribu Sarkozy. Le gouvernement met le paquet pour dissimuler son impuissance et gesticule en une de tous les médias : états généraux des violences à l’école pour affoler les parents et transvaser les deniers de l’État dans les poches des marchands de sécurité. Caméras partout, promet Hortefeux, surtout dans les lycées et les transports, où, c’est bien connu, rode la grande criminalité. Projet de loi…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.