Dominique Plihon : « Il faut réformer l’Union européenne monétaire »

Le plan de sauvetage décidé le week-end dernier soulagera temporairement l’économie grecque. Il n’empêche que cette crise continuera de peser lourdement sur la population. Elle témoigne de l’urgence de sortir de la spirale spéculative et d’élaborer un autre mode de développement.

Thierry Brun  • 6 mai 2010 abonné·es
Dominique Plihon : « Il faut réformer l’Union européenne monétaire »
© PHOTO : MESSINIS/AFP Dominique Plihon a publié récemment, dans la collection « Repères » des éditions La Découverte, les Taux de change (2010), le Nouveau capitalisme (2009) et la Monnaie et ses mécanismes (2008).

POLITIS : Le plan de sauvetage de 110 milliards d’euros venant de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) résoudra-t-il la crise de la dette publique en Grèce ?

Dominique Plihon : Cette aide importante va soulager temporairement l’économie grecque mais les paramètres fondamentaux du pays resteront inchangés. La potion restrictive imposée par le FMI et l’Europe va peser sur la croissance de la Grèce et hypothéquer sa capacité à se relever rapidement. La société grecque n’acceptera pas une telle purge, qui sera surtout préjudiciable aux couches les plus défavorisées de la population. On peut s’attendre à ce qu’à terme la Grèce se retrouve en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Un monde sans la bombe
Temps de lecture : 8 minutes