Baskets, banderoles et citoyenneté

Chaque semaine pendant la Coupe
du monde, un regard différent sur le foot. Aujourd’hui, le club Espérance sportive parisienne.

« Prenez vos baskets, y’a entraînement ! » , avait invité Robert Weinberger. « Président » , comme on l’appelle à l’Espérance sportive parisienne, club de foot d’un millier d’adhérents dans le XVIIIe arrondissement de Paris, entre le périphérique et les puces de Clignancourt. Une marque de déférence envers celui qui règne toujours sur le club qu’il a fondé en 1963, tout jeune prof de lettres. « Voici le nouveau règlement de la Fédération française de foot [FFF] », attaque le maître, entre deux citations,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.