Changer d’échelle

La Cité de l’architecture dédie une exposition
aux fictions urbaines, mêlant les visions d’architectes et celles d’auteurs de BD.

Schuiten et Bilal. L’exposition entière aurait pu tenir avec ces deux auteurs, tant ils réfléchissent, fantasment et recomposent l’architecture urbaine dans leurs albums ( les Cités obscures, le Sommeil du monstre ). Ils apparaissent dans le parcours que consacre la Cité de l’architecture à « Archi et BD, la ville dessinée 1 ». En 3D, même, à travers des écrans qui diffusent des images des films d’Enki Bilal ( Tykho Moon, Immortel… ), et le travail d’une réalisatrice allemande, Simone Bucher, autour de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.